fbpx

Sondage Kiné : Le muscle transverse au coeur de leurs professions

Temps de lecture : 4 minutes Mercredi 23 Mars 2022

Le muscle transverse : une cible d’intérêt de plus en plus importante

Il y a un peu plus de trois ans maintenant, Blueback avait réalisé un sondage auprès des professionnels de santé. Le but de ce sondage était de réellement comprendre leur profession ainsi que les différentes pratiques de la kinésithérapie. Et parce que les méthodes évoluent et nos professionnels de santé aussi, nous avons décidé de réaliser un nouveau sondage afin de ne pas manquer les besoins de ces praticiens. 

Un sondage réalisé auprès de plus de 140 professionnels de santé, qui intègrent pour plus de 93%, le muscle transverse dans leurs soins et de façon régulière. Une majorité presque totale, qui démontre toute l’importance de ce muscle profond dans la pratique de ces différents professionnels de santé (kinés, ostéos, sages-femmes). Un pourcentage tout aussi important que celui de notre dernière étude de marché qui était de 91%. 

Si le muscle transverse (TrA comme on aime l’appeler) semble encore plus omniprésent dans la pratique de ces praticiens, c’est sûrement en raison de la mention de ce muscle dans un grand nombre de formations. De fait, 35% ont évoqué l’intérêt du TrA au cours de leur formation initiale et 25% lors d’une formation continue. Et pour tout vous dire, 26% des participants aux sondages ont travaillé ce sujet en se formant à la rééducation pelvienne, dans des instituts tels que l’EIRPP et l’IPPP.

Dans quelles rééducations ?

Si 30% des praticiens l’intègrent dans toutes les rééducations, la rééducation abdominale (66%) et du rachis (66%) restent les prises en charge dans lesquelles ils sollicitent le plus le travail du TrA. À la suite de celles-ci, vient la rééducation respiratoire avec 51% puis périnéale comptabilisant 50%.

Quelle intégration et par quelles indications?

Nous pouvons remarquer une réelle diversification des techniques utilisées pour travailler le transverse abdominal. En effet, même si la thérapie manuelle (11,6%) et la gym hypopressive (8%) restent les grandes dominantes dans le travail du TrA, on peut voir que ces pourcentages ne sont plus aussi élevés qu’ils ont pu l’être lors de notre dernière étude (24% et 20%). Pour autant, les autres techniques mentionnées restent les mêmes qu’en 2018, à savoir le Pilate, le travail de respiration, ou encore la méthode De Gasquet. 

Lors de notre dernier sondage, nous avons pu constater que près de la moitié des répondants (43%) éprouvaient des difficultés à travailler ce muscle profond. Pour cette raison, nous les avons interrogé sur les différentes consignes qu’ils pouvaient donner à leur patient pour faciliter l’apprentissage de la contraction du TrA. Et les grandes gagnantes de cette étude sont “Aspirez le nombril” et “Rentrez le ventre” ! 

Un travail au delà de la prise de conscience

Ce sondage nous permet d’en apprendre plus sur la façon dont ces praticiens intègrent et travaillent ce muscle profond. En effet, 96% des participants estiment important que leurs patients prennent conscience de leur muscle transverse. Et la majorité ne s’arrête pas là. De fait, 84% de ces professionnels souhaitent amener le patient à une maîtrise de la contraction volontaire, et 80% travaillent sur cette même contraction à des moments précis sur des mouvements fonctionnels.  Cela nous rappelle presque la méthode Blueback TRACC. Vous savez, la méthode développée par Blueback pour amener les patients à une parfaite autonomie et une maîtrise de leur contraction du transverse de l’abdomen en fonctionnel…? 

Et pour terminer cet article sur un chiffre plus que parlant: 80% des répondants affirment avoir besoin d’un dispositif tel que le Blueback Physio ! Un dispositif qui permet d’objectiver et de quantifier la capacité de contraction du transverse de l’abdomen.

Découvrez les chiffres importants de ce sondage via notre infographie ! 

LinkedIn
Mentions légales Tous droits réservés
Création site e-commerce rennes
Aide
Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.