fbpx

Enfin un accès direct aux soins possible pour les kinésithérapeutes !

Temps de lecture : 3 minutes Jeudi 27 Janvier 2022

Et si 2022 était l’année où l’on pouvait consulter un kinésithérapeute sans ordonnance ? Et bien sachez que c’est désormais possible, suite à la Loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2022, publiée le 24 décembre dernier au Journal Officiel. Une grande avancée pour les kinésithérapeutes qui obtiennent enfin la reconnaissance et la confiance de l’Etat à l’égard de leur profession. Auparavant, seules deux situations pouvaient permettre et autoriser la consultation sans ordonnance : dans le cadre d’une urgence prévue par la loi du 26 janvier 2016, ou bien grâce à la mise en place d’un protocole de coopération entre professionnels de santé au niveau local (loi du 24 juillet 2019). Aujourd’hui, l’État peut autoriser aux kinésithérapeutes pratiquant dans une structure de soins coordonnés, l’exercice de leur profession sans prescription médicale. Et ce, pour une durée de 3 ans et dans 6 départements différents, afin de lutter également contre les déserts médicaux. 

 

Quelles modalités ?

Dans ce cas présent, le kinésithérapeute se verra réaliser un bilan initial ainsi qu’un compte-rendu des soins procurés qu’il devra adresser au médecin traitant et qui devra être reporté dans le dossier médical partagé (maintenant « mon espace santé »). 

 

Les changements que cette loi implique

Ce projet de loi était grandement sollicité par les kinésithérapeutes qui espéraient voir le système de soin des patients facilité et amélioré. En effet, le parcours de soin d’un patient était parfois perçu difficile quand pour une prise en charge d’entorse, il devait passer par une consultation chez un médecin afin d’obtenir une ordonnance lui permettant de bénéficier des soins prodigués par le kiné. Désormais, le patient pourra directement se tourner vers le kinésithérapeute selon ses besoins et pourra être pris en charge plus rapidement. Par ailleurs, cette facilitation de l’accès aux soins, symbolise également la confiance donnée par l’état à ces professionnels de santé, reconnus comme des acteurs majeurs dans la prévention et le rétablissement des citoyens. Enfin, il ne faut pas négliger le fait que l’accès direct à la kinésithérapie, ouvre la possibilité de réaliser un plus grand nombre d’actes non-remboursés. Ce qui, dans un contexte de demande pressante de revalorisation de l’acte, pourra leur permettre d’augmenter leurs revenus. 

Pour résumer, cette loi devrait faciliter et optimiser le système de soins des patients. Et bien plus qu’une expérimentation, ce dispositif permet de démontrer l’importance et la nécessité des kinésithérapeutes dans ce parcours de soins.

Vous avez encore un peu de temps ? Notre équipe a réalisé un sondage auprès des kinés, afin d’en savoir un peu plus sur le suivi des prescription en kinésithérapie. Découvrez les résultats de ce sondage ! 

LinkedIn
Mentions légales Tous droits réservés
Agence Marketing Rennes
Aide
Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.